Écrivain, journaliste, critique de cinéma. Politiquement, il est formé à l’Action française et évolue vers le fascisme dans les années 30. Sous l’Occupation, il est rédacteur en chef de Je suis partout. Durant l’épuration, sous de Gaulle,  il est condamné à mort pour collaboration, et fusillé. Pour les éditions Pardès.

Robert BRASILLACH (1909-1945)