Né d’une famille noble castillane, lors de sa première messe, il distribue sa part d’héritage aux pauvres. L’évêque de Séville le charge de missions en Andalousie. Il dévient jésuite au contact de saint Ignace. Ses dons oratoires sont particulièrement remarqués. Il est aussi l’auteur d’ouvrages spirituels.   http://www.hommenouveau.fr/

Saint Jean d’Avila (1499-1569)

Nicolas Leclercq prend le nom de Salomon lorsqu’il entre chez les Frères des écoles chrétiennes. Ayant refusé de prêter serment  à la Constitution, il est arrêté à Paris le 15 août et compte parmi les martyrs de septembre le 2 de ce mois. Il est béatifié par Pie XI.  http://www.hommenouveau.fr/

Salomon LECLERCQ (1745-1792)

Élève chez les Jésuites à Avignon, il pense au sacerdoce. Il en est détourné par un séjour à la cour royale, qu’il finit par prendre en aversion et ce n’est qu’en 1575 qu’il entre en religion. Ordonné prêtre en 1582, il fonde la congrégation des pères de la doctrine chrétienne. http://www.hommenouveau.fr/

Vénérable César de BUS (1544-1607)

Prêtre jésuite irlandais, il prêche souvent aux plus pauvres et aux grands pécheurs. Aumônier militaire durant la Grande Guerre, il prend de grands risques pour administrer les derniers sacrements sur le champ de bataille durant le combat. Il meurt ainsi pendant la bataille de Langemarck. Pour L’homme Nouveau.  

Père William DOYLE (1873 – 1917)

Né à Londres, il s’illustre à l’université d’Oxford. Plus tard, il obtient l’estime d’Élisabeth Ire, mais sa conversion et son ordination au sacerdoce catholique le font renoncer à un brillant avenir. Accusé de complotisme en raison de sa foi, il est emprisonné, torturé, condamné à mort et exécuté. Pour L’Homme Nouveau.    

Edmond CAMPION (1540-1581)