Médecin italien ayant obtenu brillamment son doctorat en 1903. Il s’installe à Naples et se distingue pour son dévouement , sa charité et son humilité. Il est aussi reconnu pour ses grandes compétences et enseigne à de nombreux étudiants. Suite à un malaise, il meurt paisiblement.  http://www.hommenouveau.fr/

Joseph MOSCATI (1880-1927)

Très pieux dès l’enfance, ce jeune Catalan se destine à la médecine. Contraint de se cacher de longs mois durant la guerre d’Espagne, cette retraite forcée lui révèle sa vocation sacerdotale. Ordonné en 1942, il inaugure un sanatorium cinq ans plus tard, dédié à Notre-Dame-de-la-Merci. Il meurt d’un cancer à 45 ans. Pour L’Homme Nouveau.

Pierre TARRES (1905-1950)

Médecin et professeur de génétique à qui l’on attribue la découverte de l’anomalie chromosomique responsable de la trisomie 21. De par sa foi catholique, il s’oppose avec force contre l’avortement, ce qui lui vaudra toutes sortes de persécutions liées à sa profession. Pour l’Homme Nouveau.

Jérôme LEJEUNE (1926-1994)