De son vrai nom Vittoria Guerrini, cette Bolognaise traduit des livres de poètes anglais et allemands à partir de 1943. Elle découvre l’œuvre de Simone Weil qui la marquera.En 1956, sort son premier livre sous le pseudonyme de Cristina Campo. Son œuvre est marquée par la poésie et la mystique. Pour L’Homme Nouveau.

Cristina CAMPO (1923-1977)

Phénoménologue, ontologue et esthéticien polonais.  Il passe sa thèse avec Edmund Husserl sur « Intuition et intellect chez Henri Bergson ». Il correspond plusieurs années avec Edith Stein. Considéré comme le fondateur de l’esthétique phénoménologique, il obtient une chaire de professeur en 1934. Pour L’Homme Nouveau.

Roman INGARDEN (1893-1970)

Latiniste distingué, helléniste érudit, romancier, diariste, essayiste et éditeur, notamment celui de Marguerite Yourcenar. Sa participation au congrès de la Weimar en 1941, lui vaudra, après 1944, d’être mis à l’index par le Comité national des écrivains. Il deviendra néanmoins une grande figure du courant des hussards. Pour Livr’Arbitres.

André FRAIGNEAU (1905-1991)

D’origine gallo-finlandaise et de son vrai nom Anna Margaret Lindholm, elle se convertit au catholicisme à 19 ans et  se marie après un passage au couvent. Son œuvre littéraire l’élèvera au rang de membre de la Royal Society of Literature. Sur le plan religieux, elle s’oppose à Vatican II. Pour L’Homme Nouveau.

Alice Thomas ELLIS (1932-2005)

Écrivain et politique, il est une figure de proue du nationalisme français. Député de Nancy à 27 ans, il devient député de Paris en 1906 jusqu’à sa mort. En 1906 également, il entre à l’Académie Française. Le premier axe de sa pensée est “le culte du Moi” contre les Barbares. Pour L’Homme Nouveau.

Maurice BARRÈS

Écrivain japonais, converti dans son enfance au catholicisme, il reçoit le baptême à 11 ans. Il étudie la littérature française à Tokyo, puis à l’université de Lyon de 1950 à 1953. Rentré au Japon, il est lauréat du prix  Akutagawa . Son œuvre est marquée par sa foi. Pour L’Homme Nouveau.

Shusaku ENDO (1923-1996)

innocent_michel_deon

Écrivain, romancier, dramaturge et académicien, Michel Déon, de son vrai nom Édouard Michel,  naît en 1919. Pendant l’Occupation, il est secrétaire de l’Action Française auprès de Charles Maurras. Après la guerre, il fera des voyages qui nourriront constamment son œuvre. Il est apparenté au mouvement des Hussards. Pour Livr’Arbitres.

Michel DÉON

Romancier, essayiste et journaliste, membre de l’Action française, il collabore au journal royaliste à partir des années 30. Ami d’Antoine Blondin, Michel Déon et Roger Nimier, il est rattaché à l’école des “Hussards”. En 1974, il obtient le Grand prix du roman de l’Académie française. Pour Livr’Arbitres.

Kléber HAEDENS (1913-1976)

De son vrai nom Georg Philipp Friedrich, Freiher von Hardenberg. Novalis est un poète, romancier, philosophe, juriste, géologue, minéralogiste et ingénieur des Mines allemand. Il compte parmi les plus éminents du premier romantisme d’Iéna. Pour L’Homme Nouveau.

NOVALIS (1772-1801)

Écrivain, poète et homme de théâtre. Il naît dans une famille catholique allemande. Devenu jeune homme, il s’intéresse à la psychanalyse et à l’hindouisme. Sur le plan littéraire, il s’oriente vers l’expressionnisme et le dadaïsme, mais revient à l’étude du christianisme de 1920 jusqu’à sa mort. Pour L’Homme Nouveau.

Hugo BALL (1886-1927)